Qaem ali Muhammad

l'Iman al-Sâdiq (p) à dit: «Le Résurrecteur aura cinq signes: la sortie d'al-Sufiyânî, la sortie d'al-Yamânî, le Cri venant du ciel, l'assassinat d'al-Nafs al-Zakiyyah, et l'engloutissement dans le désert».
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FAtima Az-Zahra(as) épouse fidèle à l'Emir des croyant Ali Ibn Abi Taleb(as)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
khadimat Ahlulbayt as
moderateur
moderateur


Messages : 38
Date d'inscription : 07/01/2010
Age : 29
Localisation : Belgique

MessageSujet: FAtima Az-Zahra(as) épouse fidèle à l'Emir des croyant Ali Ibn Abi Taleb(as)   Sam 20 Fév - 19:58

rose salam rose

Bismillah r Rahmân r Rahîm

rose Allahumma sali 3ala Muhammad wa ali Muhammad wa ajjil farajahum rose

Malgré sa courte vie, Fâtimah Az-Zahrâ (as) eut une vie très active et pleine de leçons pour la femme musulmane.
Elle était la fille modèle, l'épouse idéale et la mère exemplaire.
C'est par son comportement irréprochable sur tous les plans qu'elle mérita d'être nommée la Dame des Femmes des Mondes.
L’environnement de sa maison conjugale était un exemple d’harmonie, de paix, de tranquilité et de modestie. Elle aidait son mari dans les affaires religieuses et les affaires du monde. Elle le soutenait dans l’accomplissement de sa grande et noble mission.

L’Imâm ‘Alî (psl) a dit:

« Par Allâh, je n’ai jamais été en colère contre Fâtimah (as) ni ne l’ai forcé à faire quoi que ce soit. Elle n’aimait pas se fâcher et ne le fit jamais jusqu’à sa mort. De plus jamais elle ne m’a désobéi. En fait à chaque fois que je la regardais toute la tension et la tristesse qui se trouvaient en moi disparaissaient. » (Bihâr de Manâqib)

L’Imâm al Bâqir (psl) dit:

« Fâtimah(as) se vouait aux tâches de la maison, moulait le blé, cuisait le pain et nettoyait la maison. Son époux lui, pour l’aider, ramenait le bois et les provisions. » (de Ayashi dans son commentaire du coran)

Elle consacra sa vie entre les travaux ménagers, qu’elle partageait à tour de rôle avec sa servante la pieuse Fidha, l’éducation de ses enfants et l’adoration nocturne.
Elle proposait souvent des solutions aux problèmes des femmes et aidait les nécessiteux.
Elle était très instruite ayant été élevée par le Prophète (sawas), la Cité du Savoir. Les lumières du Saint Coran et les enseignements de l’Islâm lui étaient très familier.

Elle ne refusait jamais de répondre aux questions des femmes à qui elle dit :

« Posez toutes les questions qui vous viennent à l’esprit… Ma récompense à chaque réponse est aussi vaste qu’un espace rempli de perles entre ciel et terre. »

De plus sa servante avait tellement bien appris avec elle qu’elle ne s’exprimait que par des versets du Coran.
Elle était soucieuse et très assidue dans la préservation de la Sounna de son père dont elle écrivait les paroles sur une peau qu’elle gardait jalousement.
Un jour n’ayant pas retrouvé un de ses précieux objets elle affirma à sa servante que ces écrits lui étaient aussi précieux qu’Al Hassan (as) et Al Hussein (as).

Elle eut cinq enfants :
- al Hassan
- Al Hussein
- Zaynab
- Oumm Koulthoum
- Mohsen qui fut tué dans son ventre par les ennemis de l’Islâm cherchant à entrer de force dans sa maison pour exiger le serment d’allégeance à Abou Bakr.

Elle se contenta d’une vie de privations, donnant parfois, aux nécessiteux, la nourriture destinée à sa famille.
Un jour que le Prophète(sawas) lui apporta un morceau de pain, les ayant trouvés deux jours sans manger, un mendiant tapa à sa porte et elle lui remit ce pain.
De même elle offrit la nouvelle robe offerte par son père pour la fête de son mariage à un pauvre venu demander un vieil habit.
Elle s’était rappelé le verset du Coran qui disait que pour atteindre la droiture il fallait savoir se priver de ce qu’on aime.
Elle pensait toujours aux autres d’abord pour ne rechercher que l’agrément de Dieu.
Quand il arrivait à ses enfants d’être malade elle se satisfaisait des prières que son père lui donnait pour leur guérison tellement sa foi était immense.

Son degré de renoncement de ce bas monde, d’ascétisme n’avait d’égal que celui du Prophète et celui de l’Emir des Croyants (pse).
Comme elle a été éduquée par son père, le Prophète de Dieu (sawas), comme elle éduqua ses enfants. A la Perfection !
Fâtimah (as) était une épouse et mère noble, fidèle, dévouée, instruite, pieuse et bienfaisante au caractère tendre et très agréable. Une vraie Sainte qui avait une forte personnalité.


:watt:

rose salam rose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alphanous.forumperso.com
 
FAtima Az-Zahra(as) épouse fidèle à l'Emir des croyant Ali Ibn Abi Taleb(as)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fatima Zohra
» Poeme de Fatima Zahra RAA à son père SWS
» Divorcé(e)s remarié(e)s apres la mort du premier epoux (première épouse)
» Notre Dame de Fatima:LE TROISIÈME SECRET toujours caché par le Vatican
» Notre Dame de Fatima et commentaire du jour "Donnez en aumôme ce que vous avez,..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Qaem ali Muhammad :: Islam :: Histoire-
Sauter vers: