Qaem ali Muhammad

l'Iman al-Sâdiq (p) à dit: «Le Résurrecteur aura cinq signes: la sortie d'al-Sufiyânî, la sortie d'al-Yamânî, le Cri venant du ciel, l'assassinat d'al-Nafs al-Zakiyyah, et l'engloutissement dans le désert».
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE DESTIN DES FEMMES AU COURS DE L'HISTOIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
khadimat Ahlulbayt as
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 07/01/2010
Age : 30
Localisation : Belgique

MessageSujet: LE DESTIN DES FEMMES AU COURS DE L'HISTOIRE   Ven 19 Fév - 12:17

rose salam rose

Bismillah r Rahmân r Rahîm

rose Allahumma sali 3ala Muhammad wa ali Muhammad wa ajjil Farajahum rose

voici un petit article qui parle du statut de la femme au cours de l'Histoire et que l'Islam montre que le femme est aussi importante que l'homme sur cette terre.

Le Saint Prophète Mohammad (sawas) a dit :
« Marie était la Dame des femmes de son époque, mais ma fille Fâtimah est la Dame de toutes les femmes du monde, de la première à la dernière »

Les femmes ont eu un destin difficile au cours de l'histoire et, comme physiquement, elles étaient plus faibles que les hommes, les dictateurs et les injustes n’ont cessé d'écraser leur personnalité humaine.
Quels crimes n'ont-ils pas commis à cet effet!
La personnalité de la Femme, particulièrement dans le contexte de l'Arabie préislamique plus que partout ailleurs était piétinée.
On dit bien que c’était l’époque de l’ignorance, l’époque de la Jâhiliyya.

Les femmes était cédées comme de la marchandise, elles n'avaient aucun droit à l'héritage.
La naissance d’une fille mettait les hommes dans une confusion totale et comme nous le savons, ils les enterraient vivantes.

Le plus étonnant encore c'est qu'ils négligeaient même les lois naturelles dans ce domaine.
Ils disaient : « les enfants de nos filles ne sont pas nos enfants; nos enfants sont seulement ceux de nos fils ».
Et ce slogan, depuis ce temps-là, est rapporté dans l'histoire comme la base de cette pensée : « les fils de nos fils sont nos fils mais les fils de nos filles sont les fils des hommes qui ne sont pas des nôtres ! »
Et l'Islâm vint abolir cette pensée de l’ignorance, vint rétablir l’importance des valeurs humaines et restaura la personnalité perdue des femmes.

Un hadith rapporte :

Asmâ bint Amîs, femme de Dja’far ibn Abou Tâleb, rendit visite aux femmes du Prophète(sawas).
Une des premières questions qu’elle leur posa fut : " Est-ce que dans le Coran des versets ont été révélés au sujet des femmes ? "
Les femmes du Prophète lui répondirent qu'elles n'en s’avaient rien.
Puis Asmâ se rendit chez le Prophète et lui demanda : " Ô Prophète de Dieu, est-ce que le sexe féminin est voué à la perdition ? "
Le Prophète(sawas) lui répondit : " Pourquoi ? "
Elle rétorqua : " Par ce qu’en Islâm et dans le Coran, aucune qualité féminine n'a été valorisée comme pour les hommes ! "
Cela se passa au cours de la cinquième année de l'Hégire, dix huit ans après le début de la prophétie alors que dans le Coran et les hadiths, il était souvent fait référence à la revalorisation de la personnalité féminine.

La réponse à cette préoccupation vint avec la révélation du verset 35 de la sourate 33 Les Partis (ou les confédérés).
Allâh (soubhânahou wa ta’alâ) dit dans ce verset :

«Les soumis et les soumises
les pieux et les pieuses
les dévoués et les dévouées
les hommes véridiques et les femmes véridiques
les patients et les patientes
ceux qui redoutent Dieu et celles qui redoutent Dieu
les bienfaisants et les bienfaisantes
ceux qui jeûnent et celles qui jeûnent
les hommes chastes et les femmes chastes
ceux qui se rappellent de Dieu et celles qui se rappellent de Dieu
Dieu leur a préparé le pardon et une magnifique récompense »

Ce verset détermine les hautes valeurs qu’on devrait trouver tant chez les hommes que chez les femmes Nous pouvons en conclure qu’il n’existe aucune différence entre l’Homme et la Femme en matière de piété, de foi et d’actes d’adoration.

Par conséquent pas de distinction dans la Rétribution.

L'Islâm montre que les femmes et les hommes peuvent marcher ensemble, côte à côte, sur le chemin de la vie, vers Dieu.

Le Saint Prophète (sawas) n'a t-il pas dit :

« J'ai été missionné pour parachever les nobles fondements de la morale » Safinat-Ul-Bihar, p.411 et : « La foi est nue; son habit est la piété, sa parure est la pudeur et son fruit est le savoir. » (Al Mahadjat-ul baydha t.2, p.14).

L’Imâm ‘Alî (as) a dit :

« L'homme doué de raison devrait commencer par chercher et recenser les imperfections de son âme en matière de foi, de morale et de comportement puis, se les rappelant ou les notant par écrit, oeuvrer à les déraciner les unes après les autres. »

« Ô hommes! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux-là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d'hommes et de femmes. »(Sourate an-Nisâ’ 4; verset 1).

Fi Amanillah

rose Allahumma sali 3ala Muhammad wa ali Muhammad wa ajjil Farajahum rose

As Salam 3alaykoum wa rahmatullah wa barakatuhu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alphanous.forumperso.com
 
LE DESTIN DES FEMMES AU COURS DE L'HISTOIRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le cours histoire des institutions
» vds fiches cours histoire et geo plp 2010
» Cours particulier : comment aider un troisième à rédiger en français pour le brevet ?
» Comment gérez-vous votre dernière heure de cours ?
» Quelle pièce de Molière en 5ème?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Qaem ali Muhammad :: Islam :: Histoire-
Sauter vers: